Sauver l’Europe

Par Jips, le 21 mars 2005 :: Chroniques

Sauver l'Europe

« Sauver l’Europe » fait partie de ces livres qui vont bien au-delà de leurs sujets initiaux et qui ouvrent moults voies de réflexion et d’action. Michel Bugnon-Mordant expose des faits peu ou pas médiatisés et les dissèque avec toute sa rigueur et son mordant – on peut le dire – et propose des pistes pour reconquérir une démocratie qui s’est effritée sous les puissances de l’argent. Son approche ne se limite pas aux seuls aspects politiques, économiques ou sociaux, mais tiennent presque d’une démarche holistique en abordant également les aspects biologiques, psychologiques et spirituels.

Plutôt que d’essayer de cerner de manière plus détaillée cet ouvrage de près de 180 pages, à la fois denses dans leur contenu et claires dans l’écriture, je reproduis ici tel quel le résumé en quatrième de couverture :

« Michel Bugnon-Mordant poursuit avec Sauver l’Europe le combat entrepris dans son premier essai politique, L’Amérique totalitaire, paru en 1997 et considéré par de nombreux commentateurs comme un ouvrage de référence. L’agression perpétrée par les Américains et leurs alliés souvent réticents de l’OTAN contre la Serbie en mars 1999, dont il décrit la génèse, confirme que les Etats-Unis constituent pour l’heure une puissance despotique et criminelle qui met en péril la paix et la liberté dans le monde. Couplée à la tyrannie des marchés, conséquence de l’application tous azimuts de l’idéologie ultralibérale qu’elle favorise, l’hégémonie américaine ne saurait être contrée que par un sursaut de l’Europe. Seul est susceptible de faire éhec au projet américain de protectorat planétaire le retour à une politique de puissance et de souveraineté dont l’héritage historique du Vieux Continent contient de multiples exemples. En germe, c’est de l’asservissement des quatre cinquièmes de la population de la terre qu’il s’agit dans l’alliance entre les marchés financiers et les Etats-Unis.

Analysant les fondements du politique et de la nation, prenant appui sur ce que les Européens ont en commun de plus précieux – leur civilisation – l’auteur souhaite une déferlante populaire en faveur d’une authentique démocratie qui vienne balayer les simulacres actuels et rendre son sens à notre vie civique. Il n’est certes pas trop tard pour que l’Europe réagisse, mais à condition qu’elle s’y emploie vite, très vite. »

Je vous incite vivement à lire « Sauver l’Europe » de Michel Bugnon-Mordant, paru aux éditions L’Age d’Homme en 2000, ainsi que les autres ouvrages de cet auteur, dans lesquels son sens critique et son intelligence apportent un éclairage lucide et pertinent sur le monde actuel.

Les commentaires sont fermés.