BD – Notes de lecture (I)

Par Jips, le 17 mars 2012 :: Chroniques

Voici quelques albums de BD que j’ai eu le plaisir de lire ces deux dernières années.

Magie des neigesOpération AttilaSam Speed

Tout d’abord, deux albums du Marsupilami parmi les meilleurs de la série, dessinés par Batem qu’on ne présente plus (voir le dossier qui lui est consacré dans le n°6 de Champagne) et scénarisés par Stéphane Colman, qui mêlent aventure et humour avec une petite note philosophique qui ravira petits et grands. Ce duo se retrouve en compagnie d’Eric Maltaite dans Sam Speed (Editions Hugo BD), journaliste à Ratomoto et dont les péripéties vous feront passer un joyeux moment.

Pierre TombalRéservé aux membresTiens-toi droit

Déjà 27 albums pour Pierre Tombal avec un Marc Hardy qui se réinvente perpétuellement, mais aussi un Raoul Cauvin qui a su ici apporter un peu de renouveau à sa mécanique bien huilée. Un humour parfois noir mais toujours bon enfant, tout comme celui de Passe-moi le ciel dont le sixième tome vient de sortir, dessiné par Stuf au trait si expressif et scénarisé par Janry. Une série que j’adore et qui finira par devenir culte. Janry est également le dessinateur du Petit Spirou, mis en couleurs par Stuf et scénarisé par Philippe Tome. Le dernier opus ne déçoit pas et rien que le récit complet qui ouvre l’album (et nous raconte la crise des subprimes) en fait un indispensable.

Mamy BluesJerry SpringGil Jourdan

Mamy Blues, le dernier album de Jojo, est comme d’habitude chez André Geerts un petit joyau, avec une tonalité plus sombre dans le récit (signé Sergio Salma), que le décès d’André Geerts rend encore plus tragique. Nous n’aurons plus droit au dessin rond et délicat de Geerts, à sa manière si touchante de raconter la petite enfance.

Depuis quelques années, les Editions Dupuis ont eu l’intelligence de mettre en valeur leur patrimoine à travers des intégrales de grande qualité (planches restaurées, dossiers avec de nombreux documents inédits en début de volume, etc.). Parmi elles, il faut souligner celle de Jerry Spring, en noir et blanc, de Joseph Gillain alias Jijé (voir l’hommage qui lui est consacré dans le n°6 de Champagne), un des maîtres de la BD européenne, et celle de Gil Jourdan, le célèbre privé du génial Maurice Tillieux. Que du bonheur avec ces grands classiques indémodables !

Docteur PocheLes Pixels et les robotsLes Pixels et les mini dinosaures

Du côté des intégrales qu’on n’osait espérer, le Docteur Poche est une merveilleuse surprise. Plus de trente ans après, la fantaisie et l’humour un peu surréaliste de Marc Wasterlain sont toujours un pur régal. C’est l’occasion de découvrir ou redécouvrir un des grands de la BD belge (voir le dossier qui lui est consacré dans le n°1 de Champagne). Après quelques années d’absence, Wasterlain nous revient avec une série adressée aux enfants, les Pixels, publiée chez Mosquito. Le troisième album vient de paraître et nous y retrouvons un méchant très réussi, le mégalomane Norok, qui n’est pas sans évoquer un certain président français…

Pour terminer, un (gros) morceau de choix : une monographie consacrée à Yvan Delporte, écrite par Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault. Un ouvrage volumineux, passionnant à lire et incroyablement documenté, qui vous révélera les coulisses du journal Spirou et la vie hors-norme de celui qui fut scénariste et dialoguiste pour Peyo, Franquin et bien d’autres.

Yvan Delporte